Triste mauvaise foi.

anigif.gif
© RM, Mono, « Forever Rain »

Annyeong ~

 

J’avais dit ne pas m’étaler sur le concert des BTS, mais animée d’un profond sentiment d’injustice, me voici \o/

Je suis clairement déçue de la façon dont certains médias français ont relaté leur passage à la capitale. N’y voyez pas une généralité,  je n’ai pas la prétention d’imaginer avoir tout lu/vu et honnêtement je n’en plus l’envie mais j’espère, j’espère vraiment être passée à côté de bons voire très bons articles.

En tant que fan (et que personne), j’ai tout à fait conscience de ne pas être complètement objective, c’est pour ça que je n’écris pas cet article à chaud, pour avoir plus de recul à la fois sur l’événement et les analyses journalistiques.

Ce qui ressort le plus, malheureusement, c’est l’importance du visuel et le business tout autour. On parle finalement très peu (ou pas) de leur musique, de leur message, parcours..ect. C’est vrai, la K-pop est une véritable industrie : des posters aux chaussettes tout existe (il suffit de voir tous les sites internet de merchandising qui fleurissent ces derniers temps). Oui, ils sont beaux, esthétiquement parlant (et notamment dans les mv), c’est travaillé et recherché, je ne m’amuserais pas à les dessiner sinon.

Oui mais ce n’est pas que ça. « Ça » ce n’est que la conséquence.

À la base, si je me suis intéressée au groupe, c’est pour la technicité, maîtrise et rapidité de leurs chorégraphies. Je cherchais des covers à faire avec ma prof de danse. J’ai donc passé en revue pas mal de groupes de K-pop, mais pour moi, BTS ressortait à chaque fois. Je les connaissais peu, écoutais seulement quelques musiques de temps en temps.

Et puis Lie est sortie. À l’époque ni chorégraphie ni musique ni mv quand je l’ai découverte, seulement les paroles traduites en anglais sur mon petit écran de portable. C’est là que j’ai compris qu’il fallait que je m’intéresse de plus près à ce groupe.

Tout ça pour dire, c’est la voix et les paroles qui m’ont profondément touchées et non leur physique.  Elle est là la vérité, ce sont des musiciens, des artistes.

Connaissez-vous beaucoup de groupes/chanteurs qui produisent, interprètent, participent à la création de la choré, et dansent leurs propres musiques ? Deux mains devraient suffire à les énumérer.

Certaines musiques sont plus légères que d’autres, certains refrains moins profonds et travaillés, et alors ? On en parle des tubes francophones ?

En tant que blogueuse, je peux imaginer le travail que représente un article, que ce soit au niveau des recherches que des tournures de phrases, sources, ect. Et je trouve ça particulièrement navrant, de consacrer des heures de boulot (qui sait?) pour servir des préjugés qui auraient dû rester dans le siècle dernier.

La Corée du Sud à des codes différents tant dans les actions (ex:la manière dont ils s’inclinent, tourner son verre face à un aîné..) que dans les mœurs (ex: exaltation du respect, de la dignité…); pas toujours faciles à comprendre et interpréter sans l’avoir visitée. Moi-même, je n’ai qu’un aperçu de ses subtilités à travers internet.

Alors forcément, ce n’est pas avec des propos qui frôlent l’eurocentrisme qu’on peut lui rendre justice.

Dépassée la barrière de la langue (si fine dès qu’on parle de musique), on découvre de très beaux messages (rêves, incertitudes, place dans la société, confiance en soit, questions d’avenir..), aussi simples soient-ils.

Est-il vraiment nécessaire de rappeler leur discours à l’ONU ? Si ce n’était que de simples musiques préfabriquées (« un condensé de Pop de ses 10 dernières années »), leurs messages le seraient aussi, non ? Dans ce cas, comment expliquer leur campagne Love Yourself en partenariat avec UNICEF ?

Pour avoir été au concert le 19.10, j’ai littéralement été impressionnée. À qui veut bien l’entendre, si certains choeurs sont pré-enregistrés, BTS ne fait pas de playback, même pendant les chorégraphies les plus intenses. Les raps dans leurs rapidité et rythme, sont énormes et les vocals superbes. Pour preuve, V ayant des problèmes à la gorge ce jour-là, Jungkook ou le public a repris quelques unes de ses parties. Si c’était du playback, Taehyung n’aurait eu aucun problème à articuler ses phrases. Alors non, je suis désolée, dire que la danse du maknae (blessé) c’était 50% voire 100% de son boulot, c’est gratuit. Et affligeant. Si son boulot ce n’était « que » ça, aurait-il pris la peine de venir ? Son boulot, il le remplit à 400% en chantant Euphoria debout derrière un micro devant une foule émue aux larmes. Il le remplit en donnant son maximum et en échangeant avec les autres membres, en saluant la foule, en chantant. « Pas d’intrument sur scène » « on ne sait même pas d’où vient la musique » : Jin jouant du piano n’était qu’illusion ? Dans certaines fancams, on voit aussi la régi (qui comprend sûrement les ingés sons) bien à l’abri des regards.

Je connais peu de célébrités qui soient autant connectées avec les fans : les shows TV, selfies, messages de remerciements, partage de découvertes (musicales, artistiques), photos, voyages. La France n’a peut-être pas eu son interview, mais de là à dire qu’ils sont inaccessibles, c’est exagéré. Il faut savoir que leur planning est ultra serré et qu’ils enchaînent des shows de quasi trois heures et des jet-lags presque tous les jours depuis le mois d’Aout. Alors, oui, je peux comprendre leur refus. Par ailleurs, ils ont fait des interviews et shows TV aux USA, démontrant qu’il est possible de les « approcher ». (et ils ont quand même fait un allé-retour express pendant leur tour pour célébrer l’amitié France-Corée en France pour de suite repartir en Allemagne).

Cette proximité avec les fans, on la perçoit aussi dans les prises de paroles durant le concert, le mal qu’ils se sont donnés à parler anglais ou français (très peu en coréen finalement). Bien sûr que j’ai crié après un coeur devant le caméo et plus de trois phrases en français, où est le mal à ça ? N’est-ce pas exceptionnel ? Certains sons n’existent pas dans leur langue, pour eux c’est un véritable challenge de prononciation !

C’était la folie dans la salle, le public scandait leur noms, hurlait leur refrain et sautait sur place à n’en plus pouvoir. N’est-ce pas banal pour un concert ? Et quand bien même ce serait « trop », qui ne serait pas excité à l’idée de voir un groupe qu’il suit depuis des années et dont le passage dans notre pays n’était pas imaginable il y a deux ans de cela ?

Cet engouement, aussi incompréhensible soit-il, vient de quelque part et pas seulement de leurs jolis visages. Peut-être que dans cinq ans, ils ne seront plus aussi demandés dans le monde. Peut-être que les journalistes français les auront oubliés. Mais ils auront marqué une génération pour très, très longtemps.

Je ne peux que vous inviter à écouter une de leur chanson, même par simple curiosité et à me partager vos avis. (amateurs de rap/ music undergroud, la mixtape de RM (Mono) est sortie il y a quelques jours ! 😉 )

Ce que je condamne n’est pas que l’on puisse ne pas aimer BTS, je comprends tout à fait et ça ne me dérange pas (ma meilleure amie n’apprecie pas spécialement la K-pop), non, ce que je condamne c’est que l’on juge et rabaisse des personnes par négligence ou méconnaissance.

Après,  rien de nouveau là-dedans : le changement rebute. À l’instar de l’apparition télévisée des manga dans les 80’s,  le développement  de la K-Pop en France (large diffusion, j’entends. Ça fait longtemps que le genre se fait une place ici) connaîtra ses hauts et ses bas.

Vous n’aimez pas BTS, soit. Vous devez absolument en parler, OK. Qu’est-ce qui vous oblige à les démonter dans chaque phrase ? Un truc simple, « BTS, sept membres, chorés + chansons, un membre blessé, ils sont passés en France, la foule était endiablée, c’est un phénomène que tout le monde ne suit pas. » je vulgarise le propos, mais vous voyez, grosso-modo. Simple, clair, net et précis : des faits. Mais on ne s’attaque pas à une fanbase ou à un groupe en les prenant de haut, c’pas utile.

 

Fière de faire partie d’une génération 3.0, accro à un groupe de playback-eurs « sexuellement flous », et d’être hystérique devant leur nombril.

 


 

4’O clock

« I wrote a long letter/ to the moon one day/ It isn’t brighter than you but / I lit a small candle […] Today, too, I go on living just enough / Keeping in step, wearing my feet out just enough / The sun makes me breathless /The world has stripped me of all I have /Without a choice, with no other alternative, /Under the moonlight I am picking up my scattered self / I call you moonchild « 

 

Am I Wrong ?

« That’s right kid you gone crazy / The fact that you’re not crazy in a crazy world is crazy / The earth and sky and all around hell yeah / Online offline hell yeah /If what you see on the news is nothing to you / If that comment is nothing to you / If that hatred is nothing to you / You’re not normal, abnormal« 

 

N.O

« Everyone lives the same life / Students who are pressured to be number one live in between dreams and reality / Who is the one who made us into studying machines? / They classify us to either being number one or dropping out / They trap us in borders, the adults / There’s no choice but to consent / Even if we think simply, it’s the survival of the fittest / Who do you think is the one who makes us step on even our close friends to climb up? What? »

 

Tomorrow

« Same day, same moon / 24/7 every moment repeats / My life is in between / Jobless 20-somethings afraid of tomorrow / It’s funny, you think anything is possible when you’re a kid / When you feel how hard it is to get through a day, you keep feeling like the « control » beat, keep downloading it / Every single day is a repetition of Ctrl+C, Ctrl+V /I have a long way to go but why am I running in place? / I scream out of frustration but there are only echoes in thin air« 

 

The Truth Untold

« The flower that resembles you / That bloomed in the garden of loneliness / I wanted to give it to you /After taking off this stupid mask« 

 

Seesaw

« People are guite conniving even though we know / One will gethurt if one person is not there / Both don’t wanna became the b***ard /So the ambiguous battle of responsibilities continues umm umm /After becaming exhausted beyond exhaustion, parallel we desired became a parrallel / Ay this is not the parallel i wished for« 

Answer : Love Myself

« Maybe there’s no answer/ Maybe this isn’t the answer either / It’s just that loving myself / Doesn’t require anyone else’s permission /I’m looking for myself again / But I don’t wanna die anymore / Me, who used to be sad / Me, who used to be hurt / It’ll make me more beautiful« 

 


 

¤Niji ♪

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s